Origines du Gospel Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

LUMINEUX GOSPEL

 

 

Quelle musique inspirée que le Gospel ! Elle est capable d'évoquer les sentiments les plus profonds de l'âme : de l'exultation à l'angoisse profonde avec toujours une forte espérance.

 

Son influence musicale a depuis longtemps débordée la musique sacrée. Puisque, sans que l'on puisse lui attribuer la paternité du Jazz, elle l'a fortement influencé et est directement à la racine de la Soul Musique. C'est une musique populaire et sacrée qui devrait inspirer les compositeurs de chants de paroisses. Comment se fait-il en effet que les airs écrits après les années 70 nous paraissent maintenant ringards Allons nous zen… sur les plaaaces… et alors que des hymnes Gospel sont eux toujours d'actualités et indémodables ?

 

La différence c'est que d'abord ils sont inspirés et qu'ensuite ils sont ancrés dans une tradition. La musiquette religieuses des années 70 a voulu s'inspirer d'une esthétique à la mode et sans racine, résultat aujourd'hui c'est démodé. Au contraire, des musiques ancrées dans une tradition comme les musiques du Père André Gouze avec des racines grégoriennes ou byzantines) ou le gospel échappent aux modes et inspirent une profondeur universelle. Dernier point pour ce qui est de la tradition, Gouze, comme le Gospel, s'appuie sur nos plus belles traditions littéraires et musicales : les Psaumes, les dons de Dieu sont pour toujours et les grâces qui ont été données à nos Pères, nous en héritons et devons les faire fructifier. C'est pourquoi la créativité et la tradition ne s'opposent pas.

 

 

LES TYPES DE GOSPELS

 

 

On peut distinguer 4 types de musique appartenant au "Gospel" :

 

Les hymnes protestantes qui ont été écrites au 18ème siècle

Les spirituals, issus de l'expérience collective des esclaves, anonymes et transmis oralement

Les hymnes gospels des compositeurs noir du 19ème ou du 20ème siècle

Et enfin les gospels songs qui intègrent des éléments profanes dans leur musique.

 

 

 

 

L'ORIGINE DE LA MUSIQUE GOSPEL

 

 

Tout commence en Amérique du Nord avec l'arrivée des esclaves noirs en 1612.

 

Les esclaves en provenance d'Afrique n'avaient pas le droit d'exprimer leur culture et leur style musicale. Cependant ils avaient trouvé une autre forme d'expression musicale : "Les Worksongs" improvisations à capella d'un chanteur reprises par un chœur. Cette forme d'expression musicale était utilisée dans les champs de coton comme messages codés. Un profond mouvement religieux a marqué le 18ème siècle, les noirs ont découvert la religion chrétienne et l'ont adoptée massivement. La condition de souffrance et de déracinement du peuple noir en Amérique ressemblait à celle des hébreux captifs en Égypte. C'est pourquoi on retrouve surtout des thèmes et des personnages de l'Ancien Testament dans les spirituals. La libération du peuple d'Israël était quelque chose de très concret et leur terre promise était alors le Canada où l'esclavage n'était pas autorisé. C'est dans les réunions d'esclaves que les premiers spirituals sont apparus. Ils ont ajouté de la polyphonie du chant monodique des missionnaires ainsi que des improvisations richement ornementées.

 

Après 1865, des chorales des universités noires ont commencé à chanter des spirituals à un plus large public dans les universités noires. C'est à cette époque que les parties à 4 voix ont été écrites telles qu'on les retrouve aujourd'hui dans les quartet vocaux.

 

Au début du XXème siècle des pasteurs itinérants intégrèrent cette musique pour soutenir leur prédication et leur évangélisation. C'est le début du Gospel qui s'est ensuite introduit dans les offices religieux.

 

C'est vers 1940, avec des solistes concertistes comme Mahalia Jakson que le Chant gospel et devenu objet de concert et d'une diffusion commerciale touchant par-là même un public bien plus large tout en conservant sa profondeur religieuse. GOSPEL, signifie : Évangile.

 

Dans les années soixante aux États-Unis le Révérend M. Luther King fait revivre ces chants et les réadapte pour défendre les droits du peuple noir.

 

Spiritual, chant religieux traditionnel appartenant essentiellement à la culture afro-américaine (negro-spiritual), mais que l'on trouve aussi dans certaines traditions musicales blanches.

 

Les spirituals des Blancs remontent au début du XIXème siècle, à l'époque de la vague du réveil religieux prêché chez les colons par les missionnaires. Ces chants prenaient leurs racines dans les hymnes traditionnels, les ballades religieuses, les chansons profanes et les hymnes méthodistes du compositeur anglais Isaac Watts, notamment. Ils s'inspiraient également de la pratique en vigueur dans les églises coloniales, où le pasteur chantait les versets d'un psaume, repris en chœur par l'assemblée. Les spirituals étaient souvent improvisés à partir de fragments mélodiques connus et de versets libres parlés ou chantés par le récitant, et ponctués d'interjections de l'assemblée comme "Glory, Alléluia". Il semble que la mélodie était chantée par les ténors aigus, entourés des voix de femmes et de basses, produisant une sonorité poignante. Le morceau The Battle Hymn of the Republic, du poète américain Julia Ward Howe, s'inspire de la mélodie et de la forme des spirituals de cette époque.

 

Bien que remontant probablement aux périodes de réveil religieux du XVIIIème siècle puritain, les premiers spirituals chantés par les esclaves noirs sont attestés aux environs de 1825-1850. Ces negro-spirituals et les spirituals blancs avaient de nombreux points communs. Blancs et Noirs se retrouvaient au cours de certaines cérémonies religieuses et autour des feux de bivouacs, favorisant les influences musicales et la fusion d'anciennes traditions africaines avec les hymnes méthodistes protestants. Les deux utilisent la gamme pentatonique, une ornementation mélodique importante et une structure en forme d'appel réponse qui rappelle la musique africaine. Les negros-spirituals présentent également une parenté mélodique et rythmique importante avec les chants d'Afrique occidentale. Ils recouraient aussi à la pratique du ring-shout, sorte de danse extatique d'origine américaine. Les négros-spirituals utilisaient le style vocal africain, ainsi que l'accompagnement poly rythmique consistant à claquer des doigts, frapper dans les mains ou taper des pieds. Jusqu'à la guerre de Sécession, l'harmonie était absente, comme dans Deep River et Roll, Jordan, Roll. Ils servaient souvent de chants de travail et utilisaient un langage parfois ésotérique, permettant aux esclaves de coder des informations dont leurs maîtres ne comprenaient pas la signification, notamment afin de pouvoir s'évader.

 

Au début du XXème siècle, le terme de spiritual se trouva supplanté par celui de gospel, expression commerciale du spiritual moderne.

 

 

QUELQUES REFERENCES

 

Mahalia Jakson (1921 – 1972)

C'est l'incarnation de l'âme noire et du Gospel. Animée d'une foi ardent, soliste dans la chorale de son église baptiste, Mahalia enregistrera des albums très populaires avec Thomas A Dorsey, le Docteur Watts et même Duke Elington. Elle a entretenu une amitié fidèle avec Martin Luther King.

 

Sister Rosetta Tharpe (1921 – 1973)

Après des débuts plutôt mondains et proches du music-hall, Rosetta reviendra à du Gospel plus orthodoxe et spirituel vers 1947. Dans son œuvre on peut distinguer : "Up above my head, Beam of Heaven, He Watch Me.

 

Aretha Franklin

Contrairement à ce qu'en connaît le grand public, Aretha est avant tout une grande chanteuse de gospel dans la plus pure tradition baptiste. Son album "Amazing Grace" est un sommet du Gospel.

 

Goldlen Gate Quartet :

En 1934, 4 camarades de classe ont décidé de se réunir pour chanter à Capella et fonder les Golden Gate Jubilee Singers. Ils connaîtront une ascension fulgurante dans les années 50, et s'installeront en Europe en 1959.

 

Take 6

Ne les manquez surtout pas. Ces artistes sont au sommet de l'art vocal tout en conversant une authenticité spirituelle incomparable. Ils intègrent des styles plus modernes que le gospel et reproduisent avec leur corps (voix onomatopées, claquements de mains, de joues,….) tous les instruments pour leur accompagnement d'une manière incroyablement réaliste. Plusieurs fois primés internationalement dans le jazz vocal, leurs concerts sont aussi pour eux des occasions de témoigner de leur foi. Il faut absolument les voir au moins une fois dans sa vie.